Les actes du colloque bioéthique

Bonjour à tous,

Si les enjeux éthiques dans le domaine de la santé vous intéressent, je vous invite à visiter le site du colloque de bioéthique 2013 combiné au lancement du livre collectif qui s’en est suivi « Enjeux éthiques de la limite des ressources en santé » 2016. Je vous montre ici dix vidéos captées à l’Artère et dans la librairie Olivieri à Montréal dans lesquelles vous pouvez également les 35 allocutions captées en audio dans la salle Gadoury de l’UdeM.

Une merveille! https://colloquebioethique.wordpress.com/

poster

Table ronde à la Librairie Olivieri, le 16 mars 2016

Jocelyne Saint-Arnaud
Marjolaine Frenette
Joanne Castonguay
Lise Lamothe
Période de questions

Table ronde au café l’Artère, le 11 mars 2016

Jocelyne Saint-Arnaud
Fernand Turcotte
Ghislaine Cleret de Langavant
André-Pierre Contandriopoulos
La période de questions
Pour consulter l’ensemble des allocutions visitez

TABLE RONDE SUR LES ENJEUX ÉTHIQUE LIÉS À LA LIMITE DES RESSOURCES EN SANTÉ

 

Oevre-bioethique

Toile peinte par Jocelyne St-Arnaud qui sera exposée lors de l’événement.

L’AÉBiUM, j’ai le plaisir de vous inviter à un 5-7 bioéthique sur les enjeux éthiques liés à la limite des ressources en santé au Québec.

Animée par Jean-Christophe Bélisle-Pipon les invités à cette table seront :

  • André-Pierre Contandriopoulos
  • Ghislaine DeLangavant
  • Jocelyne Saint-Arnaud
  • Fernand Turcotte

Vous pouvez consulter le résumé du livre en cliquant sur ce lien.

Pour diffuser l’invitation à cette activitré, vous pouvez utiliser ce lien.

Un buffet sera servi et une consommation sera offerte à chaque participant.

Notez que le livre sera vendu sur place (20$) en comptant ou chèque.

Au plaisir de vous y retrouver en grand nombre.

Charles Marsan, président de l’AÉBiUM

 

QUAND
LIEU
Café l’Artère – 7000 Avenue du Parc Montréal, QC H3N 1X1 CA – Afficher la carte

Utilisez ce lien pour réserver un billet.

TABLES RONDES SUR LES SOINS DE FIN DE VIE

Deux débats très éclairants sur le sujet

Le 27 janvier 2016, dans le cadre de ses Points de l’Actualité, l’axe Éthique et santé du CRÉ organisait une table ronde, réunissant :

Vardit Ravitsky, (Professeure de bioéthique à l’Université de Montréal)
Daniel Weinstock (Professeur à la Faculté de Droit, Université McGill)
Jocelyne St-Arnaud (Médecine sociale et préventive, Université de Montréal)
Me Delphine Roigt (Éthicienne clinique dans le réseau de la santé)
Sébastien Lacroix (Étudiant en philosophie, Université Laval)

À la librairie Olivieri situé au 5219 Chemin de la Côte-des-Neiges, Montréal.

Mise en contexte :

Le 10 décembre 2015, la loi concernant les soins de fin de vie du Québec est entrée en vigueur, faisant du Québec la première province au Canada où il est légal pour les patients en phase terminale de choisir de recevoir l’aide médicale à mourir. Au début de janvier 2016, les médias ont rapporté le premier cas de mort médicalement assisté au Québec.

Que dit la loi? Qu’est-ce que cela signifie pour les patients, les familles et les fournisseurs de soins de santé? Quelles valeurs incarnent-elles et sont-elles partagées par tous? Comment devrions-nous traiter les conflits concernant les décisions en fin de vie? Qu’est-ce qui devrait être fait lorsque les médecins refusent d’assister les patients qui demandent de l’aide pour mettre fin à leur vie?

XIe ÉDITION DU COLLOQUE DE L’AÉÉSPUM

(LOI QUÉBÉCOISE c. ARRÊT CARTER)

Dans l’Agora du Pavillon 7101 Parc (3e étage)

le 9 février 2016

Dre Jocelyne Saint-Arnaud
Dr Brian Mishara
Me Jean-Pierre Ménard


Biographie des invités:

Jocelyne St-Arnaud, Ph.D. (phi) est professeure titulaire retraitée. Durant sa carrière, elle a mené des études subventionnées sur les enjeux éthiques liés à la limite des ressources en transplantation d’organes, en dialyse rénale, et sur les enjeux éthiques en santé publique. Elle a publié de nombreux articles et ouvrages, dont Enjeux éthiques et technologies biomédicales. Une contribution à la recherche en bioéthique (Fides, 1999) et L’éthique de la santé. Un guide pour l’intégration de l’éthique dans les pratiques infirmières (Gaëtan Morin/Chenelière Éducation, 2009). Actuellement, elle est chercheure associée au Centre de recherche en éthique (CRÉ) et professeure associée au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique. Ses recherches portent sur les processus décisionnels intégrant des repères éthiques, les enjeux éthiques liés à la fin de vie et l’équité dans les services en santé. Elle s’intéresse particulièrement à l’application de la loi 2 sur les soins de fin de vie au Québec.

Brian L. Mishara est professeur au département de Psychologie et directeur du Centre de recherche et d’intervention sur le suicide et l’euthanasie (CRISE) à l’Université du Québec à Montréal. Il est Vice-président du Conseil d’administration de Befrienders Worldwide, un réseau mondial des centres d’aide téléphonique. Il est un ancien président de l’Association internationale pour la prévention du suicide. À part ses recherches et activités universitaires, Brian Mishara a été l’un des fondateurs de Suicide Action Montréal et l’Association québécoise de prévention du suicide. Il a obtenu la Bourse canadienne Bora Laskin pour la recherche sur les droits de la personne lorsqu’il s’agit d’aider ou d’encourager le suicide et dans les cas de l’euthanasie.

Diplômé de sciences juridiques (UQAM 1978) et admis au Barreau du Québec en 1980, Me Jean-Pierre Ménard est associé de l’étude Ménard, Martin, de Montréal. Il s’est spécialisé en droit médical, et particulièrement en responsabilité civile médicale et en psychiatrie légale, dans la défense des usagers du système de santé. Titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université de Montréal (1983), il enseigne la responsabilité médicale et la psychiatrie légale à la maîtrise en droit de la santé de l’Université de Sherbrooke, de même que le droit et politique de la santé au programme de maîtrise en administration de la santé de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Il est appelé fréquemment à prononcer des conférences ou participer à des colloques destinés au milieu de la santé et au milieu juridique. Il compte également plusieurs publications dans le domaine du droit de la santé. Il est membre du comité permanent du Barreau sur les droits de la personne. Il a présidé le Comité de juristes experts désigné par le gouvernement du Québec pour étudier la mise en oeuvre des recommandations de la Commission spéciale de l’Assemblée Nationale du Québec sur la question de mourir dans la dignité. Le rapport du Comité a été déposé le 15 janvier 2013.
Me Ménard a reçu plusieurs distinctions et récompenses pour son engagement dans la défense des personnes vulnérables. Il a également reçu le Prix Reconnaissance de l’Université du Québec à Montréal (2009). Il s’est vu décerner également en 2009 la distinction d’avocat émérite (Ad.E.) par le Barreau du Québec.
Il est l’instigateur et l’auteur principal du guide des droits des usagers du système de santé : www.vosdroitsensante.com

JOURNAL CLUB BIOÉTHIQUE 2016

a_gift_embryo1

Le Journal club bioéthique poursuivra ses activités à l’hiver 2016; or nous cherchons cinq personnes pour les animer. L’idée de ces rencontres est de permettre aux étudiants en bioéthique de développer une expérience en animation tout en approfondissant des sujets qui les intéressent.

Pour animer, vous devez choisir un sujet qui concerne la bioéthique et trouver un ou deux articles pertinents (que vous devrez nous faire parvenir au moins une semaine avant l’événement). Au début de l’activité, vous devez présenter un résumé du sujet (environ 5-10 minutes) ainsi qu’une question pour lancer le débat.

Pour réserver une date de présentation, veuillez remplir le Doodle suivant : http://doodle.com/poll/8bwkfsts8fheehp6

Charles Marsan, président de l’AÉBiUM / charles.marsan@umontreal.ca

Vardit Ravitsky, professeure adjointe / vardit.ravitsky@umontreal.ca

Pour voir des exemples de JOURNAL CLUB présentés par le passé :

http://charlesmarsan.com/journalclub/

Nouveau site web de l’AÉBiUM

L’association des étudiants(es) en bioéthique de l’Université de Montréal vient de mettre en ligne son nouveau site WordPress.

Executif AEBiUM 2015

https://aebium.wordpress.com/

Conférence sur le thème de l’autorité

Ariane Bilheran donnait une conférence sur « Qu’est-ce que l’autorité ? » à Montréal le 03 juin 2009.
Vous pouvez retrouver sa pensée dans son livre Psychopathologie de l’autorité, Paris, Armand Colin, 2015.

Ariane Bilheran est ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (rue d’Ulm) en France, docteure en psychopathologie, psychologue clinicienne, philosophe, écrivain et consultante. Au cours de cette allocution, elle traite du problème que connaît aujourd’hui l’autorité ainsi que des raisons qui conduisent les individus à perpétuer le harcèlement dans nos sociétés.

En s’appuyant sur la psychologie et la philosophie, notamment la philosophie morale et politique, Ariane Bilheran offre une analyse pluridisciplinaire de ce qu’est l’autorité. Elle définit l’autorité comme ce qui légitime un pouvoir, l’augmente et l’enracine, en s’inscrivant dans une transmission temporelle, le respect des Anciens et du savoir.

Elle nous montre en quoi les sociétés modernes occidentales sont en perte fulgurante d’autorité. Cette perte n’est pas sans conséquence, car elle engendre d’autres formes de pouvoir et de relations hiérarchiques : égalitaires à l’endroit où elles devraient être asymétriques, violentes et contraintes ? L’endroit où elles devraient être pacifiques et libres.

La thèse de l’auteure est d’ailleurs de soutenir que : là où l’autorité pâtit, le harcèlement sévit.

L’auteure analyse, pour ce faire, les différents types de leaders, les groupes pathologiques et les pratiques d’aliénation à l’oeuvre lorsque l’autorité fait défaut.

Au travers d’un voyage depuis la famille et l’école vers l’institution, l’entreprise et l’État, Ariane Bilheran nous donne une vision éclairante de l’importance de l’autorité dans une société pour fédérer le lien social et l’insertion des citoyens dans leur vie politique.

Ariane Bilheran est l’auteure de plusieurs ouvrages en psychologie et philosophie, dont :

Le harcèlement moral, Paris, Armand Colin, 2006

Le délire, Paris, Armand Colin, 2007

Harcèlement. Famille, Institution, Entreprise, Paris, Armand Colin, 2009

L’autorité, Paris, Armand Colin, 2009

Manipulation. La repérer, s’en protéger, Paris, Armand Colin, 2013

Se sentir en sécurité, Paris, Payot, 2013

Soyez solaire ! Paris, Payot, 2015

Psychopathologie de l’autorité, Paris, Armand Colin, 2015

Psychopathologie du harcèlement (parution 2016)

Psychopathologie de la paranoïa (parution 2016)

Vous pouvez avoir accès aux autres livres écrits par Ariane Bilheran en visitant les liens :

http://www.semiode.com/livres/ ou http://www.etoile-psy.com/livres/

JOURNAL CLUB BIOÉTHIQUE

journalClub

 

J’ai le plaisir de vous informer que le Journal club de bioéthique reprendra ses activités à l’automne 2015. L’idée de ces rencontres est de permettre aux étudiants en bioéthique de développer une expérience en animation d’activités scientifiques tout en approfondissant des sujets qui les intéressent.

Procédure

Vous devez choisir un sujet qui concerne la bioéthique et trouver un ou deux courts articles qui traitent bien des enjeux éthiques soulevés. Le jour de l’activité, c’est vous qui allez animer la discussion en commençant par résumer les grandes lignes des articles choisis (10 minutes) puis en amenant une ou deux questions pour lancer le débat.

Environ deux semaines avant la date de l’activité, vous envoyez un court résumé de votre sujet (environ 100 mots) à Vardit Ravitski vardit.ravitsky@umontreal.ca, en joignant les articles qui appuient votre réflexion. Professeure Ravitski pourra alors vous proposer d’autres articles ou pistes de discussion dans le but d’approfondir votre thème. La semaine précédant l’activité, un courriel sera envoyé à tous les étudiants des Programmes avec votre résumé et les articles à lire.

L’activité se tiendra les mardis et mercredis aux Programmes de bioéthique.

Nous cherchons actuellement quatre animateurs pour la session hiver 2016.

? Dans une salle (à déterminer) du Pavillon 7101 Parc, 3e étage.

Quand ? De 12h à 13h. Apportez votre lunch!

Les dates retenues sont :

  1. Mardi 10 novembre
  2. Mercredi 25 novembre
  3. Mardi 8 décembre

Or, si vous souhaitez animer un Journal club, réservez votre place en remplissant le sondage Doodle suivant : http://doodle.com/45xuvm3fgt9cq54h

Espérant recevoir vos propositions, notez que ces rencontres informelles donnent toujours lieu à des échanges très enrichissants.

Nous vous remercions pour votre participation.

Charles Marsan, PhD (c.) bioéthique

Président de l’AÉBiUM

N.B. Vous pouvez consulter des exemples de sujets traités par le passé.

Souper de fin de session

Un chemin dans la forêt de Bart Ceuppens

Un chemin dans la forêt de Bart Ceuppens

 

Afin de terminer la session d’hiver en beauté, cette année encore, l’AÉBiUM est heureuse de s’associer au Centre de Recherche en Éthique (avec Vardit Ravitsky) pour organiser la dernière présentation de la session dans la série « les ateliers de la bioethique » en même temps que le « party de fin de session » des Programmes de bioéthique.

Vous êtes donc tous invités à l’AGORA du 3e étage du Pavillon 7101 Parc, à partir de 17 h, le mercredi 29 avril prochain.

Dans le but de prévoir les achats (vin et nourriture), vous seriez aimables de remplir le doodle suivant : http://doodle.com/n9hs7qnur5n5g8x7

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nicolas Le Dévédec

Conférencier : Nicolas Le Dévédec 

Titre : L’humain amélioré, la bioéthique et la question de la perfectibilité

Résumé : Du dopage sportif à l’usage de psychotropes pour accroître les capacités intellectuelles ou mieux contrôler les émotions, du recours aux nouvelles technologies reproductives nourrissant de nouvelles formes d’eugénisme, au développement d’une médecine anti-âge qui œuvre à l’effacement de toute trace du vieillissement, jamais il n’a été autant question d’améliorer l’être humain et ses performances grâce aux avancées technoscientifiques et biomédicales. Cette communication abordera quelques-uns des enjeux éthiques et sociaux soulevés par l’humain amélioré, en appelant en particulier à dépasser la perspective bioéthique libérale à travers laquelle les débats sur le sujet sont aujourd’hui majoritairement menés. L’humain amélioré ne doit pas uniquement être traité selon une approche de management du risque et un calcul utilitariste des coûts et des avantages.

Croisant les apports de la bioéthique et de la philosophie politique, nous montrerons la nécessité d’aborder la question éthique et politique centrale de la perfectibilité humaine. En quoi l’être humain est-il en effet au juste perfectible ? Et pour quel projet de société ? Nous montrerons à cet égard que l’aspiration à un humain amélioré marque le renversement de la conception humaniste de la perfectibilité humaine, axée sur l’amélioration de l’être humain dans et par la société, au profit d’un modèle biomédical et individualiste de la perfectibilité, axé sur l’adaptabilité technoscientifique de l’être humain et de la vie. Pour terminer, nous évoquerons la question du handicap qui constitue à notre sens l’un des angles morts de la société contemporaine de l’amélioration et de son culte biotechnologique de la perfection.

Biographie : Nicolas Le Dévédec est chargé de cours au département de sociologie de l’Université de Montréal. Titulaire d’un PhD de sociologie et d’un doctorat de science politique, ses recherches portent sur les enjeux éthiques, sociaux et politiques soulevés par les avancées technoscientifiques et biomédicales contemporaines. Il s’intéresse en particulier aux débats autour du transhumanisme et de l’aspiration actuelle à un humain amélioré. Ses travaux ont fait l’objet de publications dans la Revue du Mauss, Cités ou encore SociologieS.  Il est l’auteur de l’ouvrage La société de l’amélioration. La perfectibilité humaine des Lumières au transhumanisme paru aux éditions Liber en 2015.

https://umontreal.academia.edu/NicolasLeDevedec

__________________________________________________________________________