Ancien site web

Le site original www.charlesmarsan.com que j’avais dédié au sujet du harcèlement a été mis en ligne en 2008. Il contient une quarantaine de pages dont vous pouvez avoir accès en cliquant sur le lien : Ancien site web.

Ayant été personnellement la cible de harcèlement de manière inouï pendant de nombreuses années, je suis retourné aux études, en 2007, dans le but d’approfondir mes connaissances de cette « pathologie humaine ». Je me suis alors rendu compte que, malgré le fait que le phénomène du harcèlement soit répandu dans tous les secteurs, ce sujet demeure tabou dans nos sociétés. Il s’avère ainsi difficile d’effectuer de la recherche universitaire sur ce problème sociétal.

Tiger-1(Illustration d’une cible de harcèlement : courageux, solitaire.)

 

2 réponses sur “Ancien site web”

  1. Très intéressant votre site je l’ai longuement consulté hier (depuis la Cote d’azur 🙂
    En effet,très belle illustration de ce que nous sommes, nous autres cibles.
    Peut être pourrait-on compléter
    par … beaux :-). Comme peut l’être un humain. Avec ses forces et faiblesses.
    Que devenez vous?
    Nous en France, nous amorçons une lutte en commun (2 pellés et trois tondus pour le moment
    mais il faut bien commencer quelque part).
    Face à un Etat mutique, irrespectueux et dans le pénal car il y a bien: NON ASSISTANCE À PERSONNES EN DANGER.
    Bien à vous;
    Là en ce moment mon chat vient d’essuyer un tir d’ondes électromagnétique!!!

  2. Bonjour Boji,
    Merci pour vous beaux mots.
    J’ai rajouté beau dans la description.
    Pour les faiblesses, si ce n’est que d’aimer les autres comme soi-même;
    à quoi pensiez-vous?
    Ce que je deviens : un petit gars avec un feu et une colère que je contrôle assez bien, parce que l’on me respecte. Dans l’académie, il y a un niveau de conscience qui diffère de celui en pratique (dans la rue).
    J’aimerais en savoir plus de votre lutte commune. Il se dessine quelque chose ici aussi.
    Mais défendre la veuve et l’orphelin, la cible et les presque morts; il y a joug.
    Notre État n’est pas muet; il réfléchit; gravité.
    Sur le plan bioéthique, vous soulevez une question importante dans le fait de ne pas aider l’autre, mais tant qu’il n’en meurt pas, ça semble passer.
    Transférez une caresse de ma part à votre chat pour le soulager.
    Et soyez une bonne onde protectrice pour lui 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *