CharlesMarsan.com
Accueil
Articles
Vidéo
Poésie
Forums
Photos
Liens

Articles du mois
Tournée 2009
L'IVG humaine
L'avortement
L'éthique clinique
L'éthique animale
L'éthique narrative
Qui est Charles Marsan?
Le harcèlement individuel
Fondement de la bioéthique
La conférence de l'UQAM
Victime typique de harcèlement
Mon projet d'étude en bioéthique
Clonage, cancer et vieillissement! L'euphémisme du harcèlement

Articles science presse
La grippe aviaire
L'embryologie équine
Ma vocation scientifique

Blogues personnels
myspace.com/charlesmarsan
cvcharlesmarsan.blogspot.com

Journalisme citoyen
Mes articles sur CentPapiers.com

Mon Citabook
CarlMars

Profil facebook
profil 706903050

Albums photos
Mars396
Charlimero
MarsanCharles

Pour me joindre
charles.marsan@umontreal.ca

Abonnez-vous à mon infolettre

Votre nom :
Votre courriel :


Télécharger ici la version 3 de Firefox

La poursuite de mes études en bioéthique



J'entreprends cet automne une nouvelle formation à la faculté des études supérieures de l’Université de Montréal au DESS en bioéthique. Ce cursus est enseigné par les chercheurs du groupe de recherche en bioéthique (GREB) de la faculté de médecine.

L’une des questions qui m’intéressent est le phénomène du harcèlement moral (HM) dans nos sociétés. Sur le plan de l’éthique clinique, j’aimerais poser la question suivante : « Dans quelle mesure les médecins québécois, plus particulièrement les psychiatres, sont-ils capables de distinguer les victimes de HM des autres patients? » Quels éléments factuels de l’histoire des cas devraient attirer leur attention?

Plusieurs auteurs mentionnent que la santé mentale des victimes de HM se trouve souvent, d'entrée de jeu, attaquée. Ainsi, des médecins spécialistes sont désignés pour évaluer ces patients qui sont sous emprise. Il est, bien entendu, totalement non éthique de rajouter à la discrimination que subissent ces gens avec de mauvais diagnostiques qui leurs sont hautement préjudiciables. On reconnait que de nombreux suicides résultent de ces procédures.

La recherche que j'aimerais effectuer au GREB sur cette problématique sociétale ne se limiterait pas à la seule question du diagnostic psychiatrique des victimes de HM. L'implication des autres figures d’autorité qui ont comme rôle de porter des jugements sur les victimes : ordres professionnels, syndicats et autres intervenants sociaux sera aussi examiné. Cela dans le but de prévoir des moyens visant à défendre et aider les victimes de HM au Québec.

Voir le dossier du harcèlement psychologique / moral.