Recherche sur les conflits d’intérêts

Exploration des conflits d’intérêts tels que perçus par les divers acteurs universitaires en vue de créer des outils adaptés aidant à mieux identifier, évaluer et gérer ces situations

La notion de conflits d’intérêts (CI) se trouve souvent interprétée comme une faute morale ou éthique. Suite à la médiatisation de scandales résultant de la mauvaise gestion de CI, plusieurs n’y voient aujourd’hui que le fruit de malversations entre escrocs. Nous devons comprendre que le fait de se trouver en CI ne veut pas nécessairement dire qu’on soit accusé ni coupable de quoi que ce soit, mais plutôt qu’on se trouve dans une situation qui risque d’altérer notre jugement ainsi que nos actions concernant un intérêt primaire (ex, pour un médecin l’intérêt du patient) en privilégiant un intérêt secondaire (ex, un gain financier). Les enjeux financiers sont souvent impliqués dans les CI, cependant la littérature montre comment des intérêts de nature familiale, politique, religieuse et idéologique peuvent aussi poser des problèmes. Par exemple, un CI peut créer un risque d’altérer l’intégrité des décisions prises dans le cadre de l’enseignement, de la recherche et de la gestion universitaires.

Démystifier les CI s’avère crucial dans le contexte universitaire où de nombreux acteurs ont des responsabilités et des pouvoirs décisionnels importants. Le but de cette recherche est d’étudier diverses situations de CI qui existent dans le contexte d’une université de recherche, afin de commencer à répondre à l’un des problèmes soulevés par les CI : la mécompréhension de ce que sont les CI et comment les gérer. Ce projet a donc un double rôle : la recherche et la formation sur les CI.

En explorant les CI tels que perçus par divers types de membres d’une université, nous allons tenter d’identifier et caractériser diverses catégories de CI qui ont lieu dans ce contexte, afin d’être en mesure de créer des outils de transfert des connaissances novateurs (ex. : études de cas, capsules vidéo, site web interactif) inspirés par les divers cas exposés, en cherchant à cibler les lacunes et solutions relatives à la formation sur les CI.

Ce projet fait partie d’un vaste programme de recherche sur le transfert des connaissances pour la formation en éthique et pour le développement d’une culture institutionnelle de l’éthique.

Le projet sera divisé en quatre étapes :

1- recruter les participants à la recherche

2- réaliser les entretiens semi-dirigés (n = 12)

3- élaborer et administrer un sondage (n = 1200)

4- rédiger des études de cas, des scénarios et des capsules de formation (vidéos, présentation turning point et textes).

Voici deux outils réalisés jusqu’à présent :


[1] WILLIAMS-JONES, B.; MARSAN, C. & SMITH, E. 2012. Développement d’une politique sur le conflit d’intérêts à l’Université de Montréal. Rapport soumis au Groupe de travail sur les conflits d’intérêts de l’Université de Montréal et le Groupe de travail sur la gouvernance du Comité universitaire d’éthique de la recherche de l’Université de Montréal (CUÉR).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *